Mes collaborateurs et moi-même sommes très heureux de lancer officiellement notre site internet.

 

Nous pouvons désormais sortir de l’anonymat et communiquer de façon professionnelle et avec fierté, sur notre structure et ses activités qui sont le fruit d’un long travail que nous avons accompli ces dernières années avec patience, passion et détermination.

Quelqu’un m’a dit un jour en parlant de communiquer, en citant la fable du grillon de Jean-Pierre Claris de Florian : « pour vivre heureux vivons caché ».

Communiquer est aujourd’hui un devoir vis-à-vis de nos concitoyens qui par leurs impôts contribuent au financement de nos recherches et de nos soins. C’est aussi parce que les progrès de la médecine et des sciences entrent dans leurs foyers, aux travers des médias, qu’il est important de donner des informations objectives et claires pour éviter la diffusion d’informations erronées. La société évoluant, la recherche médicale incite les citoyens et les patients à s’impliquer dans l’innovation en santé.

Nous avons construit plus qu’une biobanque, nous avons créé un espace de liberté dans lequel s’exprime une nouvelle façon de travailler où l’unité de valeur est l’humain et sa créativité.

Le décloisonnement des sciences et de la médecine, le développement de l’innovation en santé et la création d’entreprises, l’intégration des associations de patients et de volontaires sains dans cette démarche collective, font de la biobanque un endroit stratégique qui offre la possibilité aux chercheurs et aux chefs d’entreprises d’être accompagnés dans le développement de leurs projets de R&D et à nos jeunes diplômés, de nous nouvelles opportunités de carrière.

 

Pr. Philippe Manivet, Directeur de la Biobank Lariboisière